Quelles solutions ? 

  • Pallier à l'épuisement des réserves en eau mondiale :

Certains pays utilisent la désalinisation de l’eau de mer (extraire de l’eau douce de l'eau salée). Dans le monde on produit chaque jour 95 millions de mètres cube d’eau. Malheureusement, c’est une solution qui est extrêmement coûteuse en énergie, de plus l’empreinte de carbone est grandement augmentée lorsque l'énergie utilisée provient des combustibles fossiles. 

 

Mais l’emploi de produits chimiques pour nettoyer les membranes est dangereux pour l’environnement et le captage de l'eau en mer peut modifier les flux maritimes. De plus, la quantité traitée ne correspond qu’à 1% (33Km³) de l’eau que l’on consomme. C'est une solution qui ne semble donc pas envisageable sur le long terme.

  • Mieux utiliser l'eau dans l'agriculture :

Une meilleure irrigation des sols est déjà une solution pour l’agriculture. L'irrigation par goutte-à-goutte, par exemple, peut améliorer de plus de 95% l’efficacité de l’apport en eau, ce qui permet de réduire de plus de 60 % le volume d'eau utilisé par rapport aux méthodes de submersion traditionnelles.

 

En privilégiant les cultures les moins gourmandes en eau, les agriculteurs peuvent préserver les rendements tout en améliorant l'utilisation de l'eau.
 

L’utilisation des eaux usées dans l'agriculture signifie une disponibilité plus importante d’eau douce, pouvant être utilisée pour d'autres besoins, y compris pour la nature et les ménages. Si la qualité de l'eau recyclée est bien gérée, les eaux usées traitées peuvent fournir une alternative efficace pour répondre à la demande en eau de l'agriculture.

L'utilisation des eaux usées traitées pour l'agriculture apporte d’ores et déjà des avantages significatifs dans la gestion de l’eau de certains pays européens. À Chypre, par exemple, les objectifs d'eau recyclée pour 2014 correspondent à environ 28% de la demande d'eau agricole en 2008. En Grande Canarie, 20% de l'eau utilisée par tous les secteurs provient des eaux usées traitées.​
 

  • Améliorer les réglementations : 

Une des solutions valables serait d'améliorer les réglementations des eaux. Il faut élaborer des politiques et des lois et créer des institutions visant à augmenter la productivité de l'eau à différents niveaux. Actuellement, d’après l'alinéa 3 du paragraphe I de l'article L. 2224-12-4  du CGCT,  “à titre exceptionnel, lorsque la ressource en eau est abondante et qu'un nombre limité d'usagers est raccordé au réseau, le représentant de l'Etat dans le département peut, dans des conditions prévues par décret en Conseil d'Etat, à la demande du maire ou du président du groupement de collectivités territoriales compétent pour assurer la distribution d'eau, autoriser une tarification ne comportant pas de terme proportionnel au volume d'eau consommé”.

 

Mais il devrait y avoir une tarification au volume d’eau consommé pour que son prix soit reflété dans les aliments que nous consommons. Cette solution pourrait faire prendre conscience aux consommateurs de la rareté de l’eau.   
 

  • Prendre ses responsabilités :​

La solution qui reste la plus efficace est tout simplement d'arrêter de surconsommer l'eau n’importe comment. On peut éviter d'acheter des aliments emballés dans du plastique (qui finit de toute façon dans l'océan), refuser les sacs plastiques (prenez plutôt un sac en tissu), éviter les aliments transformés et surtout réduire sa consommation de viande, qui reste l’aliment qui demande le plus d’eau à la production. 

 

Vous pouvez vous référer à l'article sur le "zéro déchets" dans la rubrique Dossier pour plus de solutions.

  • Juste arrêter d'aller chez McDonald's (et autres chaînes de fast food) : 

Mcdonald's vend en moyenne 29 BigMac dans le monde chaque seconde. Si un hamburger classique demande environ 1650 litres d’eau à la production, c'est 47 850 litres d’eau qui disparaissent chaque seconde rien qu’à la production de BigMac. 2 871 000 chaque minute. 172 260 000 pour UNE HEURE. Chaque année, Mcdonald’s consomme plus de 1 billion 500 millions de litres d’eau pour sa production de BigMac. 

 

(Voir l'article sur McDonald's dans le rubrique Articles.)

Sources :

Wikipédia : Le dessalementhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Dessalement

Bayer.fr : Quelles solutions face à la pénurie d'eau ? https://www.mieuxvivrecestpossible.bayer.fr/environnement/quelles-solutions-face-la-penurie-deau-dans-le-monde

 

​EEA.eu : De l'eau pour l'agriculture : https://www.eea.europa.eu/fr/articles/de-l-eau-pour-l-agriculture

FAO.org : Amélioration de la réglementation des eauxhttp://www.fao.org/3/Y3918F/y3918f11.htm     

Sidesa.fr : L’eau consommée par un agriculteur pour les besoins de son exploitation peut-elle faire l’objet d’une facturation forfaitaire ?https://www.sidesa.fr/questions-reponses/eau-potable/leau-consommee-par-un-agriculteur-pour-les-besoins-de-son-exploitation-peut-elle-faire-lobjet-dune-facturation-forfaitaire

Legifrance.org : Code général des collectivités territoriales - Article L2224-12-4 :  

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=C42D1D325D96BCC1D4C969903506DE9E.tpdjo07v_1?idArticle=LEGIARTI000006390375&cidTexte=LEGITEXT000006070633&dateTexte=20100927

Planetoscope :  Vente mondiale de BigMac Mcdonald'shttps://www.planetoscope.com/mcdonalds/477-ventes-mondiales-de-big-mac-mc-donald-s.html

© Le Recueil by Jeff&Léa. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now