Les fast foods et leur roi. 

Les fast-foods sont omniprésents dans le monde, l'enseigne la plus importante au monde étant Subway, qui a dépassé Macdonald's  en 2001 avec 36 000 restaurants dans le monde. Il devient alors le "roi" des fast-foods... Une catastrophe. En France en 2010, on comptait 100 Subway, en novembre 2012, 400, en 2018 il y avait 497 points de vente Subway en France (contre 1 464 Macdonald's). 

Une invasion ? On peut le dire ! 

 

Pour Macdonald's, la France est l'un des marché les plus dynamiques (en 2011, c'est le deuxième après les Etats-Unis), la firme réalise un total de vente de 5,1 milliards d'euros hors taxe en 2018. McDo, selon l'appellation commune, voit passer plus de 1,8 million de clients chaque jour dans la France entière! En même temps comment résister ? 200 de ces restaurants sont équipés de Wi-Fi gratuit, plus de 700 sont munis de McDrive qui vous permettent de récupérer votre commande sans sortir de votre voiture. De plus, 70% des restaurants ouvrent jusqu’à 23 heures au moins. Avec ça, Macdonald's a tout pour plaire ! Ou presque ... 

Le géant du fast-food vante ses pratiques écologiques. Mais in fine, son engagement est comme son sandwich. Une fois englouti, on reste sur sa faim.

Selon l'ONG Zero Waste, Macdonald's au niveau mondial jette près de 2,8 millions de tonnes d'emballages PAR MINUTE !

 

En France, c'est 115 tonnes qui sont jetés chaque jour. Les ordures issues des magasins de la chaîne sont basées sur le système d'usage unique. De plus, elles seraient même en augmentation de 20% depuis 2015. Ces constats pourraient être inférieurs à la réalité. 

En effet, en France, la firme ne rend publique que des parcelles d'informations sur les résultats de sa politique de déchets, comme le dénonce l'ONG qui appelle à davantage de transparence. Mais en ce qui concerne les emballages, McDo indique que ses restaurants trient et recyclent les cartons de livraison (encore heureux) et (conformément à une obligation légale) les huiles usagées, qui servent de biocarburant.

Pourtant rien qu'en France, McDo avait annoncé une baisse des émissions de gaz à effet de serre liés à son secteur de 8%. Pas mal ! Mais si on élargit ça aux pratiques agricoles et aux déplacements des fournisseurs et des clients, ces même émissions ont en fait augmenté de 4%.  

 

La firme annonce aussi que le tri sélectif se déploie "progressivement", rapporte l'AFP (comme si on avait le temps). Avec ses plus de 1 400 points de vente en France il est normal que l'association Zero Waste s’intéresse à la firme. Elle a non seulement un énorme impact écologique, mais elle est aussi l'emblème de la restauration rapide, qui, en plein développement, a fait du tout-jetable son habitude...  Une amélioration de ses pratiques pourrait alors avoir un impact considérable et servir de référence à tout le secteur.

 

L'ONG préconise notamment de former les salariés aux enjeux de la réduction des déchets et d'opter pour les plats consommés sur place. Mais aussi de favoriser une vaisselle réutilisable (cette simple démarche pourrait éviter la production de plus de 15 000 tonnes de déchets par an). Elle suggère aussi de généraliser le tri des emballages et déchets organiques, voire de mettre en place un système de consigne pour les gobelet que les consommateur pourraient rapporter. 

Des changements qui pourraient sonner comme une révolution s'ils étaient appliqués dans tous les points de vente de l’entreprise. 

 

Mais est ce vraiment la solution ? 

 

Nous commencerons par parler du produit phare de McDo pour que cela parle à tout le monde : le fameux Big Mac. Chaque seconde c'est 29 Big Mac qui sont vendus à travers le monde (18 rien qu'aux Etats-Unis).

 

Mais qu'est-ce qu'il y a dans ce Big Mac ?  

Et bien ce sandwich est composé de deux steaks hachés, dont seulement 57% sont produits en France, 3 tranches de pain au sésame contenant 16 additifs, dont un à éviter et 4 carrément dangereux (soit le E927a, E471, E282 pouvant être cancérigènes et le E281). Ensuite nous avons deux feuilles de salade à la provenance ma foi douteuse. Le fromage contenant lui 4 additifs aussi dangereux (E330, E338 et E450), la sauce qui en contient 3 (E433, E211 et le EDTA) et ce n'est pas tout... Même les cornichons en contiennent 2 (E520 et le E433) sans oublier les 0,9% d'OGM minimum. 

Tout ce beau monde coûte plus de 2400 litres d'eau à la production, le tout pour seulement moins de 5 euros ! Pourquoi attendre ? 

 

Nous vous invitons à lire l'article de ConsoGlobe sur ce Big Mac qui vous donnera bien plus d'informations à son sujet : https://www.consoglobe.com/substances-cache-big-mac-cg

Car oui ce n'est qu'un début ! 

La réponse à laquelle tout le monde pense serait : "Et bien il y a tellement de produits chimiques que même la moisissure ne les mange pas". Bien que cela fasse partie de l'explication, ce n'est pas tout ! 

En vérité, beaucoup d'éléments transformés ne se décomposent pas et ne sont pas décomposés par les insectes ou la moisissure (la margarine par exemple). Pour la viande, la principale raison de leur résistance à la décomposition se trouve dans leurs haute contenance en sodium. Le sel est un excellent conservateur (les égyptiens nous l'ont prouvé), sans compter les produits chimiques dedans. Les "galettes" de viande Macdonald's sont ultra chargées en sodium. 

Mais en réalité, le fait que la viande ne pourrisse pas n'est pas le plus surprenant, la vraie question est :

Pourquoi le pain ne moisit-il pas ?    

C'est l'information qui gène le plus puisque normalement le pain moisit en quelques jours/semaines.

 

Mais que peut il bien y avoir dans le pain de McDo pour bloquer la vie microscopique pendant des dizaines d'années? Il s'avère qu'à part si vous êtes chimiste, vous ne pouvez sans doute rien comprendre à la liste des ingrédients du pain de McDo.

 

La voici : 

"Farine enrichie (farine de blé blanchie, farine d'orge maltée, niacine, fer réduit, mononitrate de thiamine, riboflavine, acide folique, enzymes), eau, sirop de maïs riche en fructose, sucre, levure, huile de soja et/ou huile de soja partiellement hydrogénée, contient 2% ou moins des ingrédients suivants : sel, sulfate de calcium, carbonate de calcium, gluten de blé, sulfate d'ammonium, chlorure d'ammonium, améliorant de pâte (stéaroyl lactylate de sodium, émulsifiant, acide ascorbique, azodicarbonamide, monoglycérides et diglycérides, monoglycérides éthoxylés, phosphate monocalcique, enzymes, gomme de guar, peroxyde de calcium, farine de soja), propionate de calcium et de sodium (conservateurs), lécithine de soja."

Des nom des plus ... sympathiques ! Vous devez sans doute apprécier le sirop de glucose à haute teneur en fructose (pour avoir le diabète je pense), ou bien l'huile de soja partiellement hydrogénée (pour les maladie cardio-vasculaire, on adore !) et surtout la longue liste d'ingrédients chimiques quasiment imprononçables tels que le proponiate de sodium ou encore le sulfate d'ammonium. Mais nous ne somme pas là pour parler chimie ! Pour ma part, je pense qu'aucun être sensé ne devrait manger un truc pareil, tout simplement parce que ce n'est pas de la nourriture. Il est sur est certain qu'aucun animal, insecte ou micro-organisme ne confondra le pain de Macdonald's avec de la nourriture. 

 

Il n'existe à ma connaissance qu'un seul être vivant assez bête sur la planète pour penser que le hamburger de Macdonald's est de la nourriture, tout en souffrant de taux de diabète en augmentation constante, de maladies cardiaques, de cancers, de démence (oui aussi !) et d'obésité.

Cet être vivant est si stupide qu'il est prêt à risquer la santé de ses enfants en les nourrissant avec des hamburgers au sulfate d'ammonium que même les champignons refusent de manger.  

 

Voilà le vrai sujet de l'histoire ! Ce n'est pas que les hamburgers de Macdonald's ne se décompose pas, c'est que l'être humain est assez stupide pour les manger ... 

 

 

Nous avons choisi l'exemple de Macdonald's pour parler du problème que représentent les fast-foods dans notre société, mais les autres n'ont rien à envier au "roi". 

 

Les fast-foods sont une catastrophe écologique, sociale et alimentaire. Evidemment ils cherchent à se dédouaner avec des promesses d'actions écologiques (même si cela reste du vent la plupart du temps). Mais le problème sera toujours là ! La seule solution miracle est toute simple, Il ne faut tout simplement plus y aller. 

Nous n'avons pas abordé non plus le problème des jouets fabriqués en Chine ou des tomates cerises en plein mois de décembre ! Mais le vif du sujet y est, en espérant vous ouvrir les yeux puisque rien ne vaut un bon burger maison ! 

Sources : 

Wikipedia : McDonald'shttps://fr.wikipedia.org/wiki/McDonald%27s#En_France

 

Wikipédia : Restauration rapidehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Restauration_rapide

 

La Tribune : McDonald's : Zero Waste dénonce 115 tonnes d'emballages jetés chaque jour ​https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/agroalimentaire-biens-de-consommation-luxe/mcdonald-s-zero-waste-denonce-115-tonnes-d-emballages-jetes-chaque-jour-720833.html

Planetoscope : Ouverture de nouveaux restaurants McDonald'shttps://www.planetoscope.com/mcdonalds/1035-ouvertures-de-nouveaux-restaurants-mcdonald-s.html

Alter info : Pourquoi les hamburgers Macdonald's ne se décomposent pas ? : https://www.alterinfo.net/Pourquoi-le-hamburger-McDonald-ne-se-decompose-pas_a50994.html

Les emballages.

Les ingrédients.

Pourquoi le hamburger Macdonald's ne se décompose-t-il pas ?

Pour finir.  

© Le Recueil by Jeff&Léa. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now